Woan with Sticks 

Source photos

Impressionnants et glaçants de réalisme, quelle que soit leur taille, quel que soit leur âge, on a l'impression que les personnages imaginés par l'artiste australien Ron Mueck respirent et sont sur le point de se mettre en mouvement. Les échelles et les proportions, toujours différentes, provoquent une impression de vertige, le détail de la peau jusque dans ses moindres pores sidère, et la signification obscure de chaque installation (que ce soit ce couple âgé sur la plage, cette femme à l'air épuisé qui porte ses sacs et un bébé contre sa poitrine, cet homme qui semble flotter sur un matelas gonflable...) dérange sans qu'on en comprenne vraiment la raison (un symbole peut-être ? mais de quoi ? on n'en saura pas davantage). Car à travers chacun de ces personnages, on ressent une menace, à l'exemple de ce jeune couple d'ados à l'allure banale qui semble se chuchoter des choses à l'oreille, et puis quand on fait le tour de l'oeuvre on s'aperçoit que le garçon tient le bras de sa compagne de manière très menaçante, au point de lui blanchir le poignet... alors on refait le tour avec un tout nouveau point de vue.

Couple under An Umbrella

ronmueck

Mask II

Petit bémol en passant : même si l'oeuvre est rare, d'une minutie sans égale et représentant des années de boulot ciselé, j'ai trouvé que le tarif demandé pour voir neuf sculptures était un peu fort, même s'il s'agit d'une exposition exceptionnelle de l'artiste je m'attendais à découvrir une vision plus complète de son travail.

{Ron Mueck, Fondation Cartier, jusqu'au 27 Octobre}