DSC_1568

Tu as sûrement déjà entendu jacter des grenouilles en t'approchant d'un étang ou d'une mare, de quoi peuvent-elles parler ? et si ce n'était pas très différent d'une cour de récréation ? "Moi mon père, il passe à la télé, moi mon père il est chanteur, moi mon père..." Jusqu'à ce que l'une d'entre elles clame : "Moi mon père c'est un héron !" (Jeu de mots, dit Maitre Capello). Hey, mais elle n'exagérerait pas un tout petit peu, la batracienne ?

DSC_1569 DSC_1571

Jul s'est d'abord fait connaître pour ses (excellentissimes) dessins de presse, puis est passé à la bande dessinée avec "Il faut tuer José Bové", "Le Guide du Moutard" (que perso j'avais offert à un certain futur papa), ou encore avec "Silex and the City" qui a été adapté pour la télévision en courtes pastilles diffusées sur arte et que je te recommande chaudement. "Mon Père ce Héron" est sa première incursion en BD jeunesse, l'occasion d'adapter son art du jeu de mots percutant et du coup de crayon efficace à un lectorat plus jeune. Et ça marche !  Cette transposition d'un jeu de cour de récré à l'univers grouillant d'une mare nous offre des pages drôles et absurdes qui feront marrer parents (les références ne manquent pas) et enfants (pour les 5-10 ans, je dirais).  Les tronches furieusement expressives des grenouilles sont juste irrésistibles.  Un batracien Karlagerfeldisé ? pas de problème. C'est court (bien trop, c'est mon seul reproche), drôle, absurde, ça permet différents niveaux de lecture. J'adore.

DSC_1572

{Mon Père ce Héron, JUL, Rue de Sèvres}

 

 Merci à Babelio et aux Editions Rue de Sèvres

DSC_1573