large_693394

Il est des films dont tu ne te rends compte que longtemps après les avoir vus à quel point ils t'ont marquée. Pour moi c'est arrivé avec Nos Etoiles Contraires, que j'ai pu voir en juin dernier, auquel j'ai souvent repensé depuis et qui sort enfin ce 20 août...

Au départ, un livre de John Green, best-seller pour adolescents. Hazel Grace et Gus sont jeunes, beaux, ont des étoiles plein les yeux et tout prêts à s'aimer. Sauf qu'ils n'en auront peut-être pas le temps : tous deux sont atteints de leucémie, et considérés comme des miraculés vivant chaque jour comme un sursis qui leur aurait été accordé. Chacun réagit à la maladie à sa façon, elle s'enfonçant dans la déprime, lui tâchant de sauver chaque situation par l'ironie.
Comment veux-tu résister à un tel scénario, qui rien qu'à son énoncé augure de belles scènes de tragédie romantique à la Roméo et Juliette ou Love Story ? Je confirme que tu peux garder ton paquet de kleenex à portée de main. Mais il n'y a pas que ça, sinon le tout serait une guimauve insupportable. Le sujet est traité avec plus de délicatesse que de guimauve, et surtout l'humour est omniprésent.

La leçon de vie est évidemment imparable, sur le simple désir de jeunes gens de vivre suffisamment longtemps pour accomplir leurs rêves, comme n'importe quels ados : rencontrer leur auteur fétiche (qui n'en mérite peut-être pas tant) quitte à le courser jusqu'à Amsterdam (ce n'est pas la partie la plus réussie du film, même si on a droit à une très jolie visite guidée de la ville), tomber amoureux et sauter le pas, et surtout rêver de n'être plus un poids pour ses parents, une "grenade", comme dit Hazel, qui lorsqu'elle explosera semera la douleur autour d'elle. Eux savent qu'ils ne peuvent plus se permettre de remettre leurs désirs à plus tard, veulent vivre dans l'urgence et savourer les belles choses.
Le film est entièrement porté par de jeunes acteurs brillants (les personnages adultes sont sacrifiés, voire transparents) qui transmettent au spectateur à la fois une réelle émotion et le formidable appétit de vivre de leurs personnages.

432529

{Nos Etoiles Contraires, un film de Josh BOONE avec Shailene Woodley et Ansel Elgort, sortie ce mercredi en salles}

 

★★★