IMG_20140919_170327

Clorinde (ce prénom, tout un programme) est une jeune étudiante en cinéma. Attirée à la fois par deux garçons séduisants et intrigants croisés dans un café, l'un scénariste l'autre réalisateur, le hasard l'emmène à choisir Simon.

C'est un roman en deux parties. La première est légère comme des papillons dans le ventre, comme un film de Truffaut où une jeune femme se partagerait entre deux garçons, comme la robe d'une jeune fille qui court dans les rues de Paris. Légère comme le début d'une histoire d'amour, légère comme cette jolie couverture printanière, légère comme le prénom d'une jeune fille qui sonne comme un opéra. 

Puis l'histoire bascule vers le récit détaillé de la préparation d'un tournage (l'auteur, dont c'est le deuxième roman, s'y connait puisqu'il est, "la plupart du temps", assistant réalisateur) lorsque Clorinde est engagée comme stagiaire sur le film écrit par Simon. Dans le stress et l'excitation, alors que Clorinde découvre un nouvel univers, évidemment l'histoire d'amour s'y perd, les sentiments se diluent et la jolie stagiaire a la tête qui tourne. Tu l'as compris, c'est une histoire charmante à lire les pieds nus dans l'herbe - c'est d'ailleurs ce que j'ai fait.

Vous ne vous êtes jamais demandé combien de personnes exactement faites pour nous, nous échappaient chaque jour ? Chaque semaine, chaque mois, comme vous voulez... c'est pareil. La tripotée de personnes idéales que nous avons croisées sans même les remarquer ! C'est toujours à cet instant précis qu'on renoue son lacet ou qu'on court pour attraper le bus. S'il y a bien une chose aisée ici-bas, c'est de rater sa vie.

{Deux, Stanislas WAILS, Au Diable Vauvert}