347436 

Après avoir lutté pour la révolution sous le Shah, puis sous Khomeiny, Hibat et Fereshteh doivent fuir leur Iran natal. Arrivés dans la banlieue parisienne, c'est un autre combat, social cette fois, qu'ils vont mener...

Dit comme ça, ça ne donne pas très envie, hein ? et pourtant, pourtant c'est un film très, très drôle, mais oui ! Attention, pas une bouffonade à la Borat non plus, et c'est là que pour son premier film Kheiron (révélé par la série "Bref") réussit un vrai tour de force : le film est sur le fil constant entre humour et drame sans jamais trébucher.

308623

Hommage magnifique à ses parents qui ont choisi une vie de combat pour la liberté et l'intégration, que ce soit au sein d'une dictature (Hibat a été incarcéré 7 ans) ou d'une banlieue à problèmes, c'est avant tout un film sur la famille qu'on se crée (nous trois ou rien) et la famille (politique, amicale) qu'on se choisit. Le casting est excellentissime, Leila Bekhti sublime, coup de coeur en particulier pour le couple Zabou Breitman-Gérard Darmon qui nous font pleurer de rire et d'émotion.
Seul regret (il en faut bien) : la partie politique consacrée à l'Iran (qui fait immanquablement songer au très beau Persepolis de Marjane Satrapi) est bien plus passionnante que la partie française, davantage chronique sociale, et les ellipses trop vastes (notamment avant l'arrivée en France). Peut-être certains déploreront l'abondance de bons sentiments, mais moi je dis qu'un film si sincère, si généreux et si bienveillant, ça fait du bien, beaucoup de bien. 

DSC_4452

 

 

 

{Nous trois ou rien, un film de/avec Kheiron, Leïla Beikhti, Gérard Darmon... Sortie ce mercredi en salles}