IMG_4434

1500 av.J-C. A chaque nouvelle lune, sous une tente rouge comme le sang se chuchotent et se transmettent des secrets de femmes, de mère en fille, des secrets mêlant intrinsèquement la vie et la mort, des secrets sacrés excluant les hommes.

Un jour, Jacob prit quatre épouses, toutes soeurs, en eût plus de 10 fils et une seule fille. Son clan se mit à prospérer et à s'agrandir sur la terre de Canaan. Dina, sa seule fille et le coeur du livre, va devoir à son tour perpétuer la tradition, et nous la suivons durant toute son existence, de l'enfant si désirée par ses quatre "mères" avides de transmettre, de la fillette admise à pénétrer la tente sacrée, de la femme devenue sage-femme et de la mère.

J'ai eu un réel coup de coeur pour cette histoire de la féminité, de ses rites, ses symboles et ses souffrances, sa puissance et ses tabous aussi, vus à travers les yeux de Dina mais aussi de Rachel, Léa, Bilha, Zilpa... Je ne connais pas suffisamment l'histoire de la Bible pour savoir à quel point Anita Diamant s'en est inspiré ou en a dévié, je ne sais pas non plus si tous ces rituels longuement décrits sont exactement restitués, quoiqu'il en soit on parcourt avec passion ces quelques 400 pages, d'abord en un long fil qui coule tranquillement, puis bascule dans la tragédie, inattendue, qui frappe tous ces personnages que l'on avait appris à connaître, la rupture avant la fuite et la vie en Egypte. On se souviendra longtemps de ce magnifique portrait de femme puissante.

Pour comprendre une femme, il faut d'abord l'interroger sur sa mère, puis écouter attentivement.

{La Tente Rouge, Anita DIAMANT, Charleston}

 

 

 

LC-2016