06 mars 2016

Fin du répit (déjà)

Et cette semaine sans enfants fut bien occupée ! On avait du temps à rattraper... Vidage, triage et rangeage (oui, bon, mais ça rime) de chambre d'enfant, et pour le reste que du rattrapage (rime, toujours) : des lieux peu propices à la sortie en famille (et dont je te toucherai un mot, tu penses bien), des thés des cafés des pâtisseries partagées, des cinés à deux... L'occasion de constater que le calme quand même, qu'est-ce que c'est bon... Petit résumé pour le défi photo de Virginie :     * Nuage* Dorlotage*... [Lire la suite]
Posté par anyuka à 13:23 - Commentaires [4] - Permalien [#]

05 mars 2016

Tout ce qu'on ne s'est jamais dit

Lydia, 16 ans, s'est noyée, Lydia est morte, nous lecteurs le savons dès les premiers mots, mais pas sa famille, pas encore. Meurtre, accident, suicide ? Qu'est-il arrivé ? Très rapidement on comprend que ce n'est pas cette histoire-là que raconte le livre, mais celle d'une famille où les secrets se sont empilés et les espoirs étouffés. Le père, James Lee, professeur d'université d'origine chinoise ayant toujours souffert de cette différence (nous sommes dans les années 70) rêve pour ses enfants d'une intégration réussie. La mère,... [Lire la suite]
Posté par anyuka à 11:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
04 mars 2016

Ai Wei Wei au Bon Marché

  A priori, voir un artiste dissident prônant l'insoumission exposer sous la verrière d'un grand magasin, temple de la consommation, a de quoi laisser perplexe - ceci dit, si chaque fois que l'art contemporain provoquait l'incompréhension on n'allait pas y voir de plus près, on passerait parfois à côté de beaucoup de poésie... - mais selon Ai Wei Wei, «Exposer au Bon Marché c'est user d'un nouveau média, le grand magasin, pour aller à la rencontre d'un autre public, aussi large que celui d'un musée". Soit, allons voir ça... ... [Lire la suite]
Posté par anyuka à 10:55 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
02 mars 2016

Simplissime

Pour une fille Nullissime en cuisine, il faut un livre de recettes Simplissime ! Voici donc la promesse de ce bel ouvrage pensé par Jean-François Mallet : "Le Livre de cuisine le + facile du monde, super bon, super rapide, sans vaisselle (ou presque)"... C'est ce qu'on va voir !  T'as vu, j'ai fait péter les post-it, c'est dire s'il y a eu de la bonne volonté...  En feuilletant l'ouvrage tu comprends vite l'idée : le moins d'ingrédients possibles, en images s'il te plait, quelques lignes brèves (et écrites en gros,... [Lire la suite]
Posté par anyuka à 18:32 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
25 février 2016

Quelques jours sans eux

  Depuis une bonne dizaine d'années, avec leur père nous avons dû avoir royalement 1 (Venise), 2 (Baie de Somme), 3 (enterrement de ma grand-mère), 4 (Amsterdam) week-ends sans enfants. Non, nous n'avons pas de mal à couper le cordon, nous ne demandons même que ça, sauf que l'on devrait te prévenir à la maternité qu'en l'absence de grand-parent disponible (ou tonton ou tata ou parrain ou ami compatissant), tes 20 prochaines années vont être tout sauf tranquilles. Nous avons toujours veillé à ce qu'être parent ne fasse pas... [Lire la suite]
Posté par anyuka à 09:39 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
23 février 2016

Deux Lectures Détente

LE CASSE, Janet Evanovich & Lee Goldberg, (Charleston) Entre l'agent du FBI Kate O'Hare et l'escroc Nick Fox, c'est une longue histoire du chat et de la souris : ils se courent après depuis des années. Mais à partir de maintenant, ils vont devoir travailler ensemble... La mission (sans doute la première d'une longue série) qui leur est attribuée n'est bien évidemment qu'un prétexte à rapprocher deux personnalités explosives qui s'attirent et se repoussent : classiquement, nos deux héros ne se supportent pas et passent leur... [Lire la suite]
Posté par anyuka à 10:09 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

22 février 2016

La Télévision & nous

La télé, que dire... quand j'étais petite, à la maison, elle faisait partie intégrante de la famille, mes parents la regardaient en continu, et de plus en plus sur les vieux jours. Peut-être un peu en réaction je n'en ai jamais été friande, en tout cas jamais elle ne m'a tenue compagnie pendant la journée. Je crois que ça tient beaucoup au fait que le moindre bruit de fond m'insupporte, je n'arrive pas à me concentrer sur quoi que ce soit si mon attention part ailleurs. Bien sûr les enfants sont très demandeurs, mais pas... [Lire la suite]
Posté par anyuka à 12:01 - Commentaires [8] - Permalien [#]
19 février 2016

Le Goût du Large

Heureux qui comme Ulysse... c'est à un beau voyage que nous invite Nicolas Delesalle, un voyage lent et introspectif au rythme du MSC Cordoba qui transporte quelques 1200 conteneurs de marchandise entre Anvers et Istanbul. Tandis que l'auteur s'initie à la vie en mer - où l'à peu près n'a pas sa place - et aux règles de la vie en communauté sur un cargo, musique dans les oreilles il guette le rayon vert et des baleines capricieuses. Le temps qui s'ouvre à lui devient alors propice à la réflexion personnelle, au coeur de... [Lire la suite]
Posté par anyuka à 09:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2016

Zootopie, les animaux ont un message pour nous

  Dans la belle ville de Zootopie, toutes les espèces d'animaux cohabitent pacifiquement et harmonieusement. Lorsque certains disparaissent, Judy, la toute première lapine enquêtrice, aidée de Nick, un renard à tendance escroc, mène l'enquête... Au vu du résumé tu imagines à quel point les créateurs s'en sont donné à coeur joie : un bestiaire extraordinaire, du plus petit au plus grand des animaux, vivant dans des quartiers qui leur sont spécifiquement adaptés... univers coloré et fou, animation nickel jusqu'au plus petit poil... [Lire la suite]
Posté par anyuka à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 février 2016

Au Nom du Père

Et il y a ce moment où ton enfant rentre de l'école avec un arbre généalogique à remplir. Tu caches le désagrément en remplissant fissa le côté "connu" de la branche. Campagnarde, parisienne, consonances aristos mélangées à du populo, le beau mélange, ça sent bon les histoires d'amour compliquées, j'aime.Et puis te voilà devant ton arbre inégal, il penche lourdement avec son surplus de détails de dates et de prénoms d'un côté, en tout cas au moins sur deux générations, et de l'autre côté un nom ou deux qui se matent d'un air... [Lire la suite]
Posté par anyuka à 09:52 - - Commentaires [8] - Permalien [#]