IMG_1170Pas très loin de Saint Jean de Luz, un train à crémaillère vieux de 90 ans t'emmène au Sommet de la Rhune, à 905 mètres d'altitude. Une demi-heure d'ascension à une allure modérée qui te permet de bien profiter de la vue, du changement de paysage progressif (et de la chute de température qui va avec), de profiter des cahots du vieux train qui semble parfois vouloir décoller vers les sommets, à te demander si les freins vont tenir et à frémir au moment où les deux trains se croisent...

DSC_2456

Bien sûr tu peux aussi faire l'ascension à pattes, via les chemins de randonnée (étonnamment, il vaut mieux monter que descendre à pied d'ailleurs, nous a-t-on conseillé), et nombreux sont les courageux que nous avons croisés et à qui nous avons fait Coucou. Avec le recul, je me demande si leurs grands signes ne voulaient pas plutôt dire "Heeeelp me !!!!"

IMG_1192

Le succès du petit train est tel qu'il vaut mieux le prendre de bonne heure, sous peine d'attendre longtemps, très très longtemps. Pour les plus matinaux (c'est nouuuus !!), une bonne surprise les attendait ce jour-là, une fois arrivés à bon port : nous avons pu assister au lâcher d'un bébé vautour (de 10 kilos...)... Magique !

IMG_1198

DSC_2444

Et voici ce qui m'aura le plus enchantée sur tous les sentiers montagneux du Pays Basque : la rencontre des Pottoks, ces petits chevaux sauvages vivant à flanc de montagne.... 

IMG_1210

DSC_2437

DSC_2450

IMG_1212

DSC_2454

IMG_1237

IMG_1229

Au sommet de la Rhune tu trouves des ventas espagnoles qui vendent bien des horreurs pour touristes, mais aussi du chocolat chaud à toute heure... on a très vite compris pourquoi ! car quelle que soit la météo, la Rhune est presque en permanence dans les nuages.

IMG_1272 

... Elle est montée à pied, l'Impératrice, dis donc !! ça valait bien une stèle, Bravo Eugénie.

 20140715_103525