IMG_20140903_110403

Eté 1979, Californie. Rachel (13 ans) et sa soeur Patty (11) grandissent comme deux herbes folles, livrées à elles-même dans la montagne toute proche qui constitue leur terrain de jeux préféré, où elles observent, grandissent, s'épanouissent alors que leur mère se terre depuis son divorce et que leur père, inspecteur de police respecté, se consacre entièrement à son métier. L'aînée a une imagination galopante et les sens en émoi à l'aube de son adolescence, tandis que sa petite soeur qui lui voue une admiration sans bornes aucune la suit aveuglément.
Eté 1979, l'une après l'autre, des jeunes femmes sont retrouvées tuées dans la montagne. Alors que leur père se dévoue corps et âme à retrouver le meurtrier, les deux soeurs mènent l'enquête, à leur façon.

Qu'elle exerce son talent dans l'autobiographie ou dans le roman, j'aime énormément la plume de Joyce Maynard ("Et Devant moi, le Monde", "Les Filles de l'Ouragan"...) et je trouve génial le fait qu'on puisse découvrir tous ses textes en France depuis quelques années. Je l'ai déjà comparée à Laura Kasischke, et cette ressemblance se justifie aussi avec "L'Homme de la Montagne" : toutes deux excellent de la même façon à s'immiscer dans les pensées d'une toute jeune fille, et à décrire ses états avec cette sensibilité toute exacerbée propre à son âge. Tandis qu'un serial killer rôde dans les montagnes, la plus importante préoccupation de Rachel est de savoir quand arriveront enfin ses premières règles, de se faire accepter dans le groupe des filles les plus populaires du lycée et de convaincre son père de prendre au sérieux les visions qui l'assaillent régulièrement. Comme dans un roman de Laura Kasischke, la menace rôde, sauf qu'ici elle est tangible dès le début du livre en la personne d'un meurtrier.

Si l'enquête que raconte Joyce Maynard (inspirée de faits réels) est passionnante et pousse à tourner les pages de plus en plus vite vers la résolution des crimes, l'essentiel n'est pourtant pas là : "L'Homme de la Montagne" traite surtout, à la fois des relations entre deux soeurs, et de l'amour qui les lie à leur père adoré, admiré, puis ravagé, profondément affecté par son incapacité à arrêter le tueur, de la façon dont cet échec affectera l'histoire de la famille et poussera Rachel à se retourner, trente ans après, sur cet été qui a bouleversé leur existences.

Nous avions découvert depuis un bon bout de temps que la vie était pleine de mystères, dont beaucoup ne seraient jamais résolus, même par le meilleur détective du monde.

{L'Homme de la Montagne, Joyce Maynard, Editions Philippe Rey}