minuscule-la-vallee-des-fourmis-perdues-862677l

Deux publics différents vont probablement aller très nombreux voir Minuscule, qui sort sur les écrans ce mercredi. Ceux qui ne connaissaient pas la série d'animation télévisée ("Minuscule, la Vie Privée des Insectes") vont être à coup sûr bluffés par la prouesse technique, le travail considérable que représente le film (avec intégration d'images de synthèse dans des décors réels) et l'originalité d'un univers entièrement envisagé du point de vue... des insectes.

026396507098032021

Ceux qui sont fan de la série (Moi, Moi, Moi !) vont apprécier de retrouver ce monde miniature, la beauté des plans naturels (tournés dans le Parc des Ecrins et celui du Mercantour) et sa multitude de bestioles, véritables personnages à part entière. La vedette des courts étant déjà une coccinelle impertinente (je sais super bien l'imiter, je te la fais ?) et éprise d'un grand sens de la justice (si, si), logique qu'elle pique la vedette dans le long. Gros regret, pourtant, d'à peine apercevoir quelques uns des héros les plus réussis de la série : les escargots sur coussin d'air, l'araignée faucheuse stoïque qui se fait trouer sa toile à répétition... Les épisodes jouaient beaucoup sur la lenteur, prenaient le temps de poser le paysage, les protagonistes... Difficile évidemment de garder cet état d'esprit sur grand écran.
N'empêche, ne boudons pas notre plaisir, c'est un film d'aventure franchement drôle, bourré de jolies idées et de références, qui plaira tout à la fois aux grands et aux petits, et leur donnera envie à tous, j'espère, de (re)découvir la série TV ! (Tu veux vraiment pas que je t'imite la coccinelle ?)

minuscule-la-vallee-des-fourmis-perdues-minuscule-valley-of-the-lost-ants-29-01-2014-36-g

{Minuscule, La Vallée des Fourmis Perdues, de Thomas Szabo et Hélène Giraud, sortie en salles ce mercredi}