20535428_20130801175444975

Il y a 70 millions d'années, au temps où les dinosaures régnaient en maîtres sur terre, nous suivons les aventures de Patchi, dernier né de sa famille. Sur le long chemin qui le mènera vers l’âge adulte, il devra survivre dans un monde sauvage et imprévisible, et faire face aux plus dangereux prédateurs.

Soyons clair : on n'est pas dans Jurassic Park. Cette adaptation d'une série télévisée britanique de BBC qui profite des Fêtes pour sortir en salles n'intéressera que les spectateurs en plein trip crétacé, soit un public compris à peu près entre 7 et 10 ans. Certes les effets de grande qualité y sont, la reconstitution du milieu des dinosaures et des différentes espèces est brillante - quoique pour la caution scientifique c'est un peu léger de placer un nom latin de temps à autre, avec précision des préférences culinaires des bestioles (omnivore, carnivore, chocovore). Lorsque j'emmènerai mon Grand et son meilleur copain (car je sais que je n'y échapperai pas) voir ce film, je pense qu'ils adoreront se faire peur avec les grosses bêbêtes en 3D, suivre l'aventure de Patchi (tiens, un dinosaure basque ?), et apprendre deux ou trois choses au passage.

Mais il faut quand même reconnaître qu'on ne se trouve pas très au-dessus de la qualité d'un téléfilm qui serait diffusé à la télévision un après-midi (tu le comprends dès les premières images, avec une scène embarrassante d'une sortie en famille et d'un jeune gars qui se trouve nez à nez avec un oiseau avec des dents qui se met à lui causer avec la voix de Robert de Niro), et que le pire, le pire, le pire (attends, j'en remets un, parce que, vraiment...), je disais donc LE PIRE, Mamma Mia, ce sont ces voix off incessantes, insupportables qui racontent, commentent en permanence sans la moindre pause, au point que t'as envie de demander grâce et de supplier le projectionniste de couper le son ! Pourquoi diable étouffer un film par des dialogues et des réflexions d'une telle ineptie (pour te donner un exemple que j'ai l'intention de replacer à mon prochain dîner en ville : "Elle kiffe mon orifice"... d'accord, c'est retiré du contexte mais j'invente rien) ? Les enfants n'ont pas besoin d'être saoulés d'explications de texte, pour savoir où regarder ou à bien quel moment il faut rire, les images, plutôt belles d'ailleurs, auraient largement suffi.

Bref, voilà un divertissement qui ravira le jeune public féru de dinosaures, aux prouesses techniques évidentes, dommage qu'il soit  phagocyté par un doublage omniprésent et raté.

 

{Sur la Terre des Dinosaures, réalisé par Neil Nightingale et Barry Cook, sortie ce mercredi en salles}

Puisqu'on est dans les sorties films pour jeune public, j'ai aussi vu "Le Secret de l'Etoile du Nord", et là je vais faire court : n'y vas pas. Et évidemment le Disney de Noël, efficace et juste un peu formaté sur les bords (avec la pub pour les poupées du film juste avant, et l'overdose de chansons qui va avec) : "La Reine des Neiges". Comment ça, je ne suis pas réceptive à la magie de Noël ??? Meuuh si, car tu peux toujours aller voir, cette fois avec le plus grand bonheur, "L'Apprenti Père Noël et le Flocon magique"