giphy

Ah, l'amitié......... Soupir....... Pause les yeux dans le vague et par la fenêtre (tiens, le voisin tout nu d'en face est revenu).......

Il n'y a pas très longtemps, j'expliquais justement à quelqu'un que pour moi l'amitié c'était une tablée avec tous les potes réunis, à manger et à rire et à refaire le monde. On m'a répondu que ça, c'était de la littérature. Humm je ne suis pas sûre, j'y tiens à cette image, d'ailleurs lorsque je me suis mariée en mai dernier j'ai réussi à avoir (presque) tous mes amis assis à la même table et oui, là j'ai touché du doigt une petite idée du kiff ultime (sauf la fois où j'ai failli dépasser une copine à farm Heroes Saga, rhaaaa cette fois-là...).

Pendant longtemps pour moi l'amitié c'était le Graal, la famille que je m'étais choisie et qui suppléait aux manques de ma famille, la vraie. Les 3 P : Présence, Patience, euuuuuh... Pompréhension ?
Et puis, forcément, j'ai été blessée. Vachement blessée, genre paf, je te balance 20 ans d'amitié et d'histoires partagées à la poubelle, comme ça, t'as vu, trop facile. Depuis je me méfie. Je m'attends à avoir mal encore. Je suis sur mes gardes. J'ai pas envie de souffrir une nouvelle fois, comme la nana qui décide "Plus Jamais !" après s'être fait larguée la fois de trop. Mais quand le temps passe et que les gens sont toujours là, malgré les épreuves, malgré les différences, malgré la distance, malgré le silence parfois et les déceptions souvent, il faut baisser les armes et se rendre à l'évidence : l'amitié est encore une belle valeur, peut-être la plus sûre. En fait peut-être qu'on ne la décide pas, l'amitié, ma psy (je t'ai déjà parlé de ma psy, cette emmerdeuse ?) a comme théorie qu'on ne va jamais vers certaines personnes sans raison, qu'on se choisit forcément, je ne suis pas d'accord car dans mes rencontres il n'y a pas eu forcément de logique ni d'instinct, une grande part de hasard même, c'est plutôt le temps qui a fait son boulot et ses preuves. Rajoutes à ça que je suis une grande sauvage et que pour m'apprivoiser il faut sortir les avirons, tu comprendras que quand je donne mon affection, je la file pas pour rien ! En même temps, est-ce vraiment un cadeau ?

Car en tant qu'amie, je suis collante, gluante (accroche-toi pour te débarrasser de moi !), exigeante et rancunière : tu as oublié mon anniversaire en 1997 ? T'inquiètes, je m'en souviens. Tu as fait une vanne sur mes talents douteux de cuisinière le 14 mai 2011 ? Je la rumine toujours. Tu n'as pas répondu tout de suite à mon texto du 10 octobre 2010 à 14h30 ? Je me demande encore bien ce qui a pu t'en empêcher.

Bref, en un mot comme en 100, Alice & Zaza.... FUYEZ !!!!!!! 

 

giphy (1)