DSC_5714

Lorsque tu sors de cette expo, en principe avec le sourire aux lèvres, tu te dis que Philippe Halsman devait être un joyeux luron qu'il faisait bon connaître. Car de l'humour il en avait forcément à revendre, au vu de la fantaisie qui domine toute son oeuvre (300 images, documents, planches, photomotages, maquettes, épreuves... ici réunis) commencée dans les années 30 à Paris, puis à New York où il commence à travailler pour des magazines, en particulier Life dont il réalisa une centaine de couvertures.

2 DSC_5681 DSC_5697 

On connait tous des portraits de Philippe Halsman sans forcément le savoir : Marilyn (sa favorite, de toute évidence), Hepburn, Hitchcock, Einstein, Hellington, Fernandel, Dali (avec qui il collabora des années)...

DSC_5682 DSC_5711 DSC_5695 DSC_5693DSC_5684 

Et surtout il inventa le concept de Jumpology : pour aider ses modèles à lâcher prise et à retrouver leur spontanéité devant l'objectif, il eût l'idée de les faire... sauter en l'air. La section consacrée à cet exercice faisant bondir les modèles les plus inattendus est un bonheur !

BG6      DSC_5703 DSC_5706  

Et s'il te prenait l'envie de jumper à ton tour, tu peux le faire devant le Musée à un emplacement dédié ! (non je ne l'ai pas fait)

 

{Philippe Halsman, Etonnez-moi ! au Jeu de Paume jusqu'au 24 Janvier}