ar-1401196891

Eh oui, moi aussi j'ai été complètement conquise par ce film "à part". A part, parce que c'est un film de Spike Jonze, le réalisateur/clippeur/documentariste de "Max et les Maximonstres" ou de "Dans la peau de John Malkovich", déjà un univers à lui tout seul, légèrement barré sur les bords. A part aussi, parce qu'il faut accepter l'idée de départ, pas si évidente - une folle histoire d'amour entre Théodore, humain plus que solitaire et blessé par un divorce douloureux, et Samantha, un... logiciel intuitif. Et même si tu as du mal avec cette idée, c'est si brillamment réalisé, si bien interprété que ça marche !! et que oui, c'est à une vraie histoire d'amour que tu assistes, avec ses débuts hésitants, puis sa concrétisation flamboyante, ses hauts et ses bas... classique, finalement ! et tu sors de là un peu troublé(e) en te disant : "c'est complètement un truc de fou, mais j'ai marché à fond !"

Je ne suis pas une fana du tout de Joaquin Phoenix (et puis cette moustache, bwaaaah), mais je suis obligée de reconnaître que son jeu, qui déploie toute la gamme des émotions du gars amoureux, est plus que parfait, et quel sourire ! Quant à "Her", il suffit de dire qu'elle prend la voix de Scarlett Johansson pour donner une idée du tour sensuel que prend très vite l'histoire. Et puis la musique (Arcad Fire), si douce, la ville (Los Angeles), si présente, et enfin, toutes ces questions qui se posent sur l'ultramoderne solitude qui nous guette dans un futur proche, très proche et, plus joliment, sur l'amour et ses raisons.

{Her, une love story de Spike Jonze actuellement en salles}