eddie-redmayne-alicia-vikander-the-danish-girl

L'histoire vraie de Gerda Wegener et de son mari Einar, premier homme à devenir femme, dans le Danemark des années 30. 

La première partie du film, qui voit Lili (la femme encore cachée en Einar) affleurer à la surface, est toute en sensibilité et délicatesse. Il y est question du trouble, sensuel, délicieux, de se trouver soi-même, de se découvrir, homme ou femme. Du simple contact d'un tissu sur la peau, l'émotion naît, le papillonnement d'yeux d'Eddie Reymane (quel autre acteur est capable de faire ça ?) laisse paraître d'abord l'étonnement, puis l'hésitation à oser y trouver du plaisir.
Les plans sont tous aussi léchés et soignés qu'un tableau danois (Hammershoi semble être passé par là pour les cadrages de portes), trop peut-être, rien ne dépasse.

Etonnamment j'ai trouvé la seconde partie moins réussie, alors que que la "métamorphose" de la chrysalide en Lili Papillon est déjà bien amorcée. Sans doute parce qu'on passe moins par l'émotion et plus par un état de fait (moins dans la subtilité, donc) : c'est ainsi, "il" est une femme (et drôlement jolie, en plus).

Au-delà du débat transgenre ou de la prouesse d'acteurs (il faut le reconnaître, les mots "Oscar ! Oscar !" semblent clignoter sur le menton tremblotant de la très belle Alica Vikander), j'ai eu l'impression d'avoir vu un film, à la fois sur la féminité (qu'est-ce que la féminité d'ailleurs ? doit-elle forcément passer par des chiffons, du maquillage, un mouvement de poignet maniéré ? je me suis tout de même surprise à penser : "Wouah mais il est 1000 fois plus féminin que moi !") mais aussi et surtout sur une folle, extravagante histoire d'amour : à quel point faut-il aimer l'autre pour non seulement accepter cette nouvelle identité, mais en plus l'encourager dans cette voie pour qu'il puisse enfin être heureux ? Plus qu'une histoire de pénis en trop, c'est la puissance de cet amour là qui sidère.

eddie-redmayne-the-danish-girl-02

{The Danish Girl, avec Eddie Reymane, Alicia Vikander...un film de Tom Hooper, actuellement en salles}