DSC_0407

"Si vous avez aimé "Casino" de Martin Scorsese, vous allez adorer Kiki en Amérique" !" Avec un bandeau si accrocheur, je ne sais pas pour toi, mais moi je me régale par anticipation ! Fans de second degré (et de l'humour de Vincent Malone), welcome !
Donc, dans le volume précédent, Kiki c'était le king de la banquise ; cette fois le Pingouin et ses amis croient qu'on peut débarquer comme ça en Amérique, tel Christophe Colomb. Sauf qu'en Amérique on ne rigole pas avec la loi. Kiki va vivre en accéléré une carrière à l'américaine, des prisons aux tapis rouges de Hollywood, tout va très vite pour Kiki. Il ne serait pas un peu cabot et égocentré sur les bords, Kiki ?

DSC_0342
DSC_0410
DSC_0408

Alors le souci, tu l'as déjà compris, c'est que les enfants (en tout cas les miens, qui n'apprécient que rarement mon humour ravageur matiné d'ironie) sont terriblement premier degré, et que je me vois en outre difficilement expliquer à Minimoy (5 ans au compteur) ce qu'est Al-Quaïda, qui est DSK, quel est le hobby préféré d'un serial killer, ou encore "Dis Maman, c'est quoi la crise économique ?". Laissons les enfants rêver encore un tout petit peu... alors je préfére concentrer ma lecture à voix haute sur la partie où Kiki ramasse un Oscar pour sa prestation dans une publicité pour du poulet frit. Sauf que c'est à ce moment-là que Kiki pète un cable et sombre dans le pathétique, devient alcoolo cocaïnomane et que ses copains doivent intervenir. Bon, tu l'as compris, une double (voire triple voire...) lecture s'impose !! Alors, un livre d'enfants réservé aux adultes ? "Maman, pourquoi tu ris ? - Euh, non, pour rien mon Coeur..."

DSC_0340 

 {Kiki en Amérique, Illustrations de Jean-Louis CORNALBA, Texte de Vincent MALONE, L'Ours qui Pète}

 

 Un grand MERCI à BABELIO et aux Editions du Seuil